COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 PLUS DE 25 % DES COMMERCANTS S’OPPOSENT FORMELLEMENT
A LA TAXE CITY MANAGEMENT

Les premières taxations étant intervenues fin octobre, l’Association Super City management – NON MERCI ! forte de 419 membres (au 26.11.07) a adressé une réclamation collective contre la taxe dite « City management » qui touche l’ensemble du commerce Lausannois. Tous les commerçants n’ayant pas encore reçu leur avis de taxation, c’est 269 commerçants qui ont pu fournir leur modèle de taxation, les autres feront, en temps voulu, l’objet d’une réclamation individuelle.

Compte tenu que parmi l’ensemble des assujettis – qui selon les derniers chiffres publiés se monte à 1'600 - un nombre non négligeable ont choisi de s’opposer individuellement, c’est plus de 25 % des commerçants qui ont entrepris une démarche juridique contre cette fameuse taxe.

Il y a donc lieu de rappeler que l’opposition, loin d’être le fait « d’une minorité d’éternels mécontents » comme cela l’a été insidieusement suggéré par les autorités concerne bel et bien l’ensemble des commerçants lausannois – de la périphérie au centre ville et du petit commerce indépendant n’occupant qu’une personne aux grands groupes puisque notamment la Coop, Sun Store ont confirmé leur contestation.

Nous espérons que face à cette expression massive de désapprobation, les autorités sauront revenir sur leur entêtement à maintenir envers et contre tout un projet qui non seulement va manifestement à l’encontre des intérêts de ceux-là mêmes qui devraient en être les bénéficiaires, mais dont l’amateurisme est en train de pourrir les rapports entre les commerçants lausannois et les autorités.

Car, rappelons-le – s’il l’est encore nécessaire –  le mépris affiché par la Fondation City management et « son City manager » à l’égard des commerçants. La Fondation n’a non seulement toujours pas communiqué le moindre document expliquant le projet City management aux commerçants, mais elle n’est pas plus capable d’informer les commerçants des actions qu’elle aurait faites en leur faveur ou en leur nom !

Lausanne, le 3 décembre 2007

Pour l’Association :             Nicole Lieber                                  Muriel Testuz
                                         Diagonale Danse                                Le P’tit Bar